François Régis Tézé

Napoléon et la fondation
du baccalauréat

Le baccalauréat est aujourd'hui l'une des institutions napoléoniennes à laquelle les français sont le plus attachés deux siècles après sa création. Celui-ci constitue la porte d'entrée soit dans la vie active ou dans l'enseignement supérieur. François Régis Tézé vous détaille cette réforme emblématique porté par l'Empereur.



La création du baccalauréat

Napoléon est le premier à entreprendre le projet de réforme en 1806 de l'enseignement en donnant naissance à l'Université. Ainsi, l'université obtient le monopole de l'enseignement contrôlé par l'Etat.

Ce n'est qu'en 1808 qu'un décret crée le baccalauréat comme grade de l'enseignement supérieur et marque la fin des études secondaires. Un autre décret (17 mars 1808) va instaurer un diplôme national, délivré au nom de l'Empereur permettant d'entrer dans les facultés.



L'évolution du baccalauréat

Depuis sa création, le baccalauréat n'a cessé d'évoluer. En 1813, ils étaient 1 656 élèves à être reçus bacheliers des lettres. En revanche, en 2013, ils étaient plus de 585 000 a avoir réussi à cet examen qui est composé de plusieurs disciplines.

FR Tézé

Napoléon sur le Web

Souvenir Napoléonien
Musée Napoléon
Napoléon Monuments
Fondation Napoléon
Amis du Patrimoine Napoléonien

Sitemap


François Régis Tézé gérant de General Engineering
Marketing Développent and Trading